samedi 14 Mar 2009

Pelvoux 2018, déja hors-jeu(x) ???

Posté par: marmotte dans: JO 2018

Notez cette page

logo jeux olympiques pelvoux 2018

Le rapport de la commission d’évaluation technique du comité olympique français a finalement été dévoilé hier vendredi avec 5 jours d’avance.
Un rapport très sévère pour le candidat haut-alpin, qui arrive en 4e position derrière Grenoble, Annecy et Nice, mais qui surtout conclut que « le territoire de Ecrins n’a pas à l’heure actuelle la capacité requise pour accueillir les Jeux Olympiques et Paralympiques d’hiver de 2018, et pour passer l’étape de présélection du CIO » !
Un gros coup de massue pour Pelvoux qui dénonce des erreurs et une certaine partialité. Jean-Marc Passeron a demandé un rendez-vous d’urgence avec le Président du pour apporter des corrections au rapport.

La Commission d’Evaluation s’est réunie à Paris du 3 au 5 mars pour procéder à l’évaluation des villes pré-requérantes sur la base de critères techniques qui ont été établis en référence au « Rapport d’acceptation des candidatures pour les Jeux Olympiques d’hiver de 2014 » de la commission exécutive du CIO.

Voici un rapide tour d’horizon des évaluations (et des mauvais points) de Pelvoux suivant les 11 critères :

1) Soutien politique, place du mouvement sportif dans un Comité de Candidature et opinion publique :

Pelvoux 4e  (Annecy, 1er)

2) Infrastructures générales

Pelvoux 4e (très en retrait), note maxi de 3,47 sur 10.

« L’équipement en infrastructures routières et ferroviaires de la région, même si un tunnel Briançon-Oulx devait être réalisé, aurait probablement de grandes difficultés à faire face aux besoins de transport et aux sollicitations de trafic de Jeux Olympiques et Paralympiques d’hiver ».
Le commision pointe du doigt l’éloignement de l’aéroport de Marseille, le problème de desserte des aéroports et des distances vers le centre des Jeux et les sites de compétitions, l’solement du centre de presse de Montdauphin par rapport aux sites olympiques.

3) Sites sportifs et expérience

Pelvoux 4e (Grenoble, 1er)

Dispersion des sites de compétition (3 sites pour le ski alpin), important programme de construction (5 sites), expérience d’organisation et d’accueil d’événements sportifs de niveau essentiellement national.

4) Village(s) olympique(s)

Pelvoux et Nice derrière (Grenoble 1er)

Contraintes de superficie et de dessertes pour le village olympique de Briançon, interrogation sur la capacité à mettre à disposition un ensemble de logements privés au village des Orres.

5) Environnement : conditions et impact

Pelvoux et Nice derrière (Annecy, 1er)

C’est sans doute le point le plus symbolique alors que Pelvoux a misé sur des Jeux « écologiques »
La Commission s’interroge « sur la faisabilité du projet environnemental proposé » (capacité des infrastructures de transport sous-évaluée par rapport aux affluences attendues ce qui pourrait conduire finalement à une saturation du réseau routier de montagne actuel et à des émissions polluantes contraires au concept du projet avancé).
Le projet nécessite également un programme très ambitieux de constructions hôtelières.

6) Hébergement

Pelvoux 4e et de loin

La capacité des hébergements resterait en-deçà des exigences requises malgré un programme très ambitieux de construction. En effet, il est prévu de plus que doubler les capacités existantes. La Commission d’Evaluation s’interroge sur la faisabilité d’un tel programme ainsi que sur l’héritage post-Jeux. Les médias seraient logés en hôtels.
Les hébergements existants et prévus sont relativement bien localisés ; cependant la Commission d’Evaluation a émis de fortes interrogations concernant la qualité des hébergements proposés.

7) Gestion du Système de Transport

Pelvoux 4e (Grenoble, 1er)

Dispersion généralisée des sites, ainsi que des hébergements.
La capacité actuelle et future de la « voie olympique ferroviaire » ne paraît pas être en mesure de répondre à la demande de transport des populations non-accréditées.
Mise en place de navettes indispensables depuis les gares

8 ) Finances

Pelvoux 4e (Grenoble, 1er)

« Les montants prévus en matière de rénovation et de construction des équipements sportifs nécessaires (129,8 millions d’€) sont jugés globalement sous-évalués au vu des travaux à réaliser. Au niveau des perspectives de revenus du COJO, la ville prévoit des recettes de 759 millions d’€ ; ces objectifs de recettes paraissent très optimistes.

9) Jeux Paralympiques

Pelvoux 4e (Grenoble et Annecy 1er)

La Commission d’Evaluation s’est interrogée sur la faisabilité même des projets du Village Paralympique, d’implantation des sites de compétition et des transports proposés par la candidature de Pelvoux Ecrins.

10) Développement du sport et héritage sportif

Pelvoux 4e loin derrière (Grenoble 1er)

11) Concept général

Pelvoux 4e loin derrière (Grenoble 1er)

Conclusion et résultat final :

Pelvoux se situe sur 9 des 11 critères en dessous du seuil de référence en deçà de laquelle la faisabilité des JO s’avérait remise en cause.

Les évaluations finales :
Grenoble entre 7,2 et 7,9 sur 10
Annecy entre 6,9 et 7,6
Nice entre 5,8 et 6,5
Pelvoux entre 4,2 et 4,9

Ce rapport n’est pas un jugement définitif mais servira de base pour aider le conseil d’administration du CNOSF à voter mercredi prochain. Nul doute cependant que le choix final ne puisse désormais échapper à Grenoble ou Annecy.


pas de commentaire pour: "Pelvoux 2018, déja hors-jeu(x) ???"

Votre commentaire


Réservez dès maintenant !

Louez vos skis avant de partir !
A la clé, des réductions très intéressantes et un gain de temps à votre arrivée...
Réservez votre matériel de ski
à Briançon, Serre Chevalier, Montgenèvre et Puy Saint Vincent.
> Je réserve mes skis !

Monitoring internetVista® - Monitoring de sites web